République Tunisienne
République Tunisienne
Ministère des Affaires Locales
et de l'Environnement
Numéro vert : 80100304

Arboretum de Tunis

ARBORETUM

Un arboretum est un jardin botanique spécialisé généralement conçu comme un espace paysagé. Il présente de nombreuses espèces d‘arbres ou d'essences ligneuses sous forme de collections le plus souvent thématiques.

 

PATRIMOINE NATUREL

La Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, réunie à Paris du 17 octobre au 21 novembre 1972, en sa dix septième session, définit comme « patrimoine naturel »:

  • Les monuments naturels constitués par des formations physiques et biologiques ou par des groupes de telles formations qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue esthétique ou scientifique,
  • Les formations géologiques et physiographiques et les zones strictement délimitées constituant l'habitat d'espèces animale et végétale menacées, qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de la science ou de la conservation,
  • Les sites naturels ou les zones naturelles strictement délimitées, qui ont une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de la science, de la conservation ou de la beauté naturelle

LE ROLE D’UN ARBORETUM

Les missions d'un arboretum obéissent aux règles générales d'un jardin botanique ce qui signifie que toutes les espèces ligneuses soient soigneusement étiquetées pour renseigner les visiteurs.

Certains arboretum ont un but de conservation et de sauvegarde d'essences menacées de disparition, le plus souvent d'origine étrangères au pays. L'ensemble des arboretums constitue un patrimoine naturel d'essences ligneuses forestières ou non.

La partie de la botanique qui est spécialisée dans l'étude des arbres s'appelle la dendrologie.

Un arboretum possède une graineterie qui stocke les graines des essences ligneuses récoltées dans l'arboretum

Généralement l'arboretum, lorsqu'il a une activité de multiplication, permet de préserver en multipliant les espèces ligneuses rares grâce à l'échange de semences entre les différents arboretums et jardins botaniques à travers le monde et ceci grâce à un index séminum.

Il est généralement ouvert au public et constitue donc une sorte de « musée à arbres ».

On distingue quatre catégories d'arboretums :

1- l'arboretum de collections générales : c'est une collection qui rassemble un maximum d'espèces du monde entier; chaque espèce est représentée par un nombre limité d'individus

2- l'arboretum forestier : la collection d'espèces est moins étendue, mais chacune est représentée par un nombre plus important d'individus, de 25 à 100, voire plus ; l'objectif est davantage de tester et de comparer le comportement forestier de nouvelles espèces introduites dans une région donnée

3-l'arboretum à thème : il rassemble diverses variétés d'une même espèce (pommiers, figuiers, etc.) ; l'objectif est alors de constituer un conservatoire de la diversité d'une espèce

4-l'arboretum paysager : c'est un arboretum de collection qui prend en compte la dimension esthétique dans le choix et la répartition des plantations.

L’HISTOIRE ET ORIGINE DE L'ARBORETUM

La création de l'Arboretum remonte à l'an 1913. Appelé à l'époque le "Parc de Collections", il a vu le jour au sein du Service Botanique de Tunisie (actuel INRAT) sur un terrain se situant dans la région de l'Ariana (à côté des ruines des "Bassins d'Abou Fehr"). La décision de l'implantation de l'Arboretum dans son site actuel vient remplacer l'ancien "Jardin d'Essai et d'Acclimatation de Tunis" qui se situait dans le quartier actuel du "Cité des Jardins". Le Jardin d'Essai et d'Acclimatation de Tunis est le premier jardin en son genre en Tunisie à l'image de la création du Parc du Belvédère. Il fût crée en 1891 lors de l'établissement du Protectorat français en Tunisie (1881-1956).

En 1906, la "Station Expérimentale de l'Agriculture", a été crée dans la région de l'Ariana.

Fusionnés en 1913, le Jardin d'Essai et la Station Expérimentale ont donné naissance au Service Botanique de Tunisie (SBT), service implanté à l'Ariana (même emplacement que celui de l'ex-Station Expérimentale).

De ce fait, ce qu'on appelait au début le Jardin d'Essai a, tout simplement, cessé d'exister. La même année (1913) vint la décision de le remplacer en créant le "Parc de Collections", autrement dit l'Arboretum, sur un terrain de 8 hectares juste à côté du SBT.

Annexé dès sa création au Service Botanique de Tunisie, ce parc a servi ultérieurement (1923-1930) de lieu de réalisation de plantations et de reconstitution des collections du Jardin d'Essai.

On appelait à l'époque "Jardin Botanique" l'ensemble du "Parc de Collections" et le jardin du SBT.

L'objectif de création du Jardin d'Essai (1891-1913), remplacé par la suite par le Jardin Botanique du Service Botanique de Tunisie (1913) était de réunir les collections végétales et de procéder à des essais d'acclimatation d'espèces provenant de flores étrangères, susceptibles de diversifier la gamme des arbres et arbustes utiles pour toutes les activités agricoles et horticoles (Guillochon L., 1942).

Les échanges scientifiques de matériel végétal entrepris depuis 1897 avec de nombreux jardins botaniques du monde ont contribué à la création du patrimoine existant et contribuent actuellement à sa conservation et à son enrichissement (Chatty Y., 1996).

 

Famille: myrtacées
Nom: callystemum floridus
Origine: australie

 

 

Famille: Anacardiacés
Nom: schinus molle
Origine: Le Pérou

 

Bookmark and Share
© 2016 Agence Nationale de Protection de l'Environnement.Site web devéloppé par MEDIANET